Nuisibles - Moustique
       

Moustique

 

PLAN DE LUTTE CONTRE LES  MOUSTIQUES

 

 

L'espèce :

 

Avec plus de 3200 espèces, les moustiques sont répandus sur le territoires Français avec 62 espèces recensées ! 

Seules les femelles piquent car un repas de sang leur est nécessaire pour la maturation de leurs oeufs. Les mâles, eux, sont innofensifs.

 

 

DETECTION

CAUSES

RISQUES

 

 

  • LE BRUIT : Il est très caractéristique. En effet, la femelle signale sa présence pour attirer les mâles grâce aux battements de ses ailes.

 

  • LES LARVES : Elles sont visibles dans les gîtes larvaires.

 

  • LES PIQÛRES : Qui elles aussi sont caractériques au moustique.

 

  • PRESENCE D'INDIVIDUS : Le nombre de moustques permet de définir le niveau d'infestation, allant même jusqu'à certaines zones qui ne sont plus accessibles sans être piqué.

 

  • GITES LARVAIRES : Que ce soit en milieu naturel ou en milieu urbanisé, les femelles gravides (femelle moustique portant les futurs oeufs), cherchent un endroit pour y déposer leurs oeufs. Le nombre de gîtes potentiels est très important tellement les opportunités sont grandes, tels que les creux d'arbres, les étangs peu profonds, les vides sanitaires, puits, abreuvoirs, coupelles sous lespots de fleurs, sacs plastiques, siphons, bouches d'égout...

 

  • MIGRATIONS ACCIDENTELLES : Comme par exemple le moustique tigre, les nombreux déplacements liés au commerce ou au tourisme, ainsi que les changements climatiques favorisent la propagation des moustiques.

 

  • POUR LE SITE : La présence de moustiques dans certaines zones peut mettre à mal les entreprises liées au secteur du tourisme, comme l'hôtellerie, la restauration...

 

  • POUR NOUS : Au delà de la gène occasionnée par la douleur de la piqûre, les moustiques sont vecteurs de nombreuses maladies et l'importance épidémiologique et médicake est à prendre en considération. Les principales maladies transmises par les moustiques sont : Le paludisme (parasite), la dengue (virus), la fièvre jaune (virus), le chikungunya, la fièvre à virus west nile ou encore zika.

 

  • POUR NOS ANIMAUX : Eux aussi sont touchés par les moustiques, et peuvent être vecteurs de filarioses sur les chiens, et de la myxomatoses des lapins.

 

 

 

 

NéoProtek

Votre habitation saine et protégée au coeur de nos exigences.

 

 

 

DEVIS ET CONTRÔLE GRATUITS

05 58 74 75 27 // contact@neoprotek.fr

 

 

 

 

QUI SONT-ILS ?

 

                 

 

Le moustique tigre

 

Le moustique tigre est reconnaissable à ses rayures noires et blanches sur le corps et les pattes. Sa taille est généralement inférieure à celle du moustique commun. Ses ailes sont complètement noires et sans tâche. Son allure est pataude et il est facile à écraser en vol. Il apprécie généralement de voler autour des chevilles. Il porte également le nom de Aedes Albopictus.
Dans la plupart des cas, sa piqure est bénigne bien que ce moustique puisse être vecteur de diverses maladies comme la dengue, le chikungunya ou le zika. Pour transmettre ces virus, il doit au préalable avoir piqué une personne infectée.
Le moustique tigre établit le plus souvent ses quartiers chez des particuliers, dans de petites réserves d’eaux stagnantes. Une fois installé dans votre jardin, il est très difficile de l’en déloger.La taille du moustique tigre mesure moins d’1 cm. Ils sont généralement plus petits que le moustique commun (épais d’un demi mm, et long de 2 mm), alors que d’autres sont très balourds (épais d’1mm, et long de 8mm).

Le moustique tigre apprécie particulièrement l’environnement humain et colonise surtout les environnements urbains et péri-urbains. Dans ces environnements, le moustique tigre utilise toutes sortes de récipients et réservoirs artificiels d’eau (vases, pots, sous-pots, jouets d’enfants, bidons, gouttières, toits plats mal drainés,… ) pour y déposer ses larves. Il s’agit généralement de toutes petites réserves d’eau stagnante.

Pour lutter efficacement contre le moustique tigre, il est nécessaire de procéder selon plusieurs axes. Il n’y a pas UNE solution miracle, mais c’est la combinaison de plusieurs actions ou dispositifs qui vous permettra de profiter à nouveau de votre jardin aux heures où il attaque (matin et fin d’après-midi généralement).

Pour vous protéger, la mesure la plus importante à prendre est d’éliminer de votre

entourage toute source d’eau stagnante. Privilégiez également le port de vêtements longs, amples et clairs (le moustique-tigre et attiré par le noir).

                 

 

Le moustique commun

 

Il existe de très nombreuses sous espèces que l’on ne peut différencier qu’avec un microscope, ces sous espèces du moustique commun Culex pipiens sont parfois endémiques ou n’apprécient qu’un type de milieu.

Entre 5 et 7mm de longueur, les différences sexuelles chez le moustique sont peu visibles, les antennes en plumeau chez les mâles est un indicateur. La femelle après s’être gorgée de sang a son abdomen déformé prenant parfois une couleur rouge caractéristique d’un bon repas. La femelle du moustique porte tous les maux de l’espèce en plus de piquer, c’est elle qui produit ce bruit qui nous empêche de dormir la nuit, il a pour effet d’attirer les mâles en vue d’un accouplement.

Le moustique commun habite à proximité des zones de reproduction, il ne vole pas très bien et se montre un peu fainéant dans ses déplacements, le vent est un allié de taille quand il doit se déplacer sur de longues distances. Il apprécie les étendues d’eau stagnante plutôt chaude. En foret on le trouve dans les fossés et les flaques d’eau. En ville, le Culex pipiens vit dans les évacuations d’eau pluviale et les sous coupes des pots de fleurs où l’eau est stagnante. Tous ces milieux sont des gites larvaires.

Les larves de moustiques se développent dans l’eau, une eau riches en nutriment mais souvent pauvre en oxygène. Entre l’œuf et la forme volante, sonore et parfois douloureuse s’écoule une dizaine de jours et 4 mues. Au cours des 3 premières mues, le moustiques respire dans l’eau par un tube respiratoire qui se trouve à l’opposé de sa tête. Le moustique commun peut pondre jusqu’à 200 œufs, 2 fois par semaine.

 

 

 

 

 

 

La société

Nos certifications

Contact

7 av. des Biches, Le Clos Cabertou n°2
40130 Capbreton | contact@neoprotek.fr
ou

77 route de tercis - 40100 Dax

 

05 58 74 75 27

 

 

Top