Nuisibles - Les insectes rampants
       

Les insectes rampants

LES INSECTES RAMPANTS

 

Les blattes

 

 

La blatte germanique

 

Longue de 10 à 20 mm, de couleur jaune brunâtre et brillante. Elle aime les recoins sombres, humides  et chauds: cuisine, salle d'eau, local des ordures... Très active la nuit, c'est un insecte lucifuge, si vous constatez une activité de blattes en journée cela veut sûrement dire que l'infestation est déja à un stade avancé. La blatte germanique adulte vie en moyenne de 4 à 6 mois, elle se nourrit de matière organique et de résidus alimentaires quelle préfère. Elle pond de 5 à 8 oothèques* par femelle et de 20 à 40 oeufs par oothèques*.

Ses larves se nourrissent de la même nourriture que les adultes, leurs cycles de développement est de 2 et demi à 3 mois.

Vous reconnaitrez sa présence par des tâches sur ses lieux de passages de consommation sur les murs, ainsi que des déjections.

Elles sont vectrices de moisissures, de bactéries, de virus, responsables de certaines maladies intestinales.

 

 

La blatte orientale

 

Elle mesure de 20 à 30 mm de couleur foncée, brun rouge à noir avec un corps brillant.

Elle préfère les endroits sombres, humides et plutôt frais tels que les caves, sous-sols, vides sanitaires, égouts, … Elle pourra être trouvée dans les étages supérieurs d’un bâtiment en cas d’un manque de nourriture en sous-sol et si l’endroit n’est pas occupé par la blatte germanique.

 

La blatte américaine

 

Elle mesure 40 mm de couleur brun jaune foncé.

Elle se trouve dans les endroits chauds et humides comme la blatte germanique, mais les deux espèces ne se trouvent pas sur le même site en même temps et elle affectionne les espaces extérieurs et les animaleries.

 

 

 

 

LES FOURMIS

 

 

Il existe environ 200 espèces de fourmis en France. Les fourmis sont des insectes sociaux vivant en colonie.

La colonie est répartie en 3 castes différentes : les reines, les ouvrières et les soldats.

 

 

     

                      

 

La fourmi noire

Elle possède un corps de 4 à 5 mm de long, d'une couleur marron foncé à noire. Elle ne pique pas, et vous la reconnaîtrez par un petit segment au niveau de la taille (pétiole)*.

Durant l'hiver, les reines hibernent dans le sol. Ensuite elles fécondent les oeufs à la fin du printemps ; 3 à 4 semaines plus tard les larves éclosent et se nourrissent de sécrétions de la reines, jusqu'au moment ou les premières ouvrières arrivent à maturité. Par la suite, les ouvrières s'occupent des larves et construisent la fourmilière et recherche la nourriture.

Pour se nourrir les ouvrières suivent des pistes bien définies, privilégient les aliment sucrés, mais aussi les aliments à teneur en proteines élévées.

Les essaimages ont lieux en milieu et fin d'été, aprés l'accouplement les mâles meurent.

Vous les trouverez dans les sols, sous des dalles, carrelages, du côté ensoleillé.

Si vous remarquez une fine poudre autour des trous de sortie vous aurez trouver l'emplacement du nid.

*pétiole: partie amincie constituée de segment  de l'abdomen, plus simplement: c'est la (taille de guêpe)

 

                                   

La fourmi pharaon

Les ouvrières mesure de 1.5 à 2 mm de long, d'un jaune marron parfois rougeâtre, avec un abdomen marron, et 2 petits segments au niveaau du pétiole.

Insecte vivant en colonie avec plusieur reines, élit domicile dans les fissures, placard, boiseries...

Préfére les milieux humides et moisis.

Leurs essaimage peut avoir lieu à tout moment de l'année.

Elles se nourrissent d'aliment à forte teneur en proteines comme la viande les insectes morts, matière sucrées, fruits... elle est polyphage.

Chaque reine pond jusqu'a 3500 oeufs au cours de sa vie, les colonie peuvent comporter pret de 300 000 individus.

Vecteur de moisissures entraînant intoxication alimentaire.

 

 

LA PUCE

 

Il existe de nombreuses espèces de puces dont les puces de l’homme, puces du chien, puces du chat.

La puce se développe en 4 stades : œuf, larve, nymphe et adulte. Ce cycle dépend de l’espèce en cause, de la chaleur, de l’humidité et de l’accès à la nourriture. Si ces conditions sont favorables, la puce deviendra adulte rapidement et le cycle pourra se poursuivre.

 

 

  

 

Elle  mesure de 1.5 à 3 mm, au corps trés plat, d'une couleur brun foncé, trés robuste.

L'infestation se fait par l'intermédiaire d'un animal, vêtements ou colis, elle élue domicile dans les fentes de parquet, sous vos tapis, replis de canapé, dans votre literie, fissure de plinthe ..., elle se déplace en marchant et saute pour s'accrocher et piquer l'hôte. Elle peut attendre son hôte durant des mois (dans une maison secondaire par exemple). 

Elle est capable de sauter haut et loin jusqu'à 30 cm de distance. Se nourrit de sang de son hôte animal ou homme.

La puce provoque des irritations, démangeaisons, vecteur de la peste bubonique, du typhus murin...

 

 

 

 

 

LA CHENILLE PROCESSIONNAIRE DU PIN

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Qui est-elle ?

La chenille processionnaire du pin est un insecte de la famille des lépidoptères, qui se déplace en file indienne, les larves se nourrisssent des aiguilles de plusieurs espéces de pin.    Les adultes sont des papillons de 35 à 40 mm qui éclosent l'été de juin à septembre selon le climat. Les femelles papillons pondent leurs oeufs par paquets de 150 à 250 sur les rameaux ou aiguilles de diverses espéces de pin ou sapin et cédres en second choix, l'éclosion à lieu 5 à 6 semaines aprés la ponte. Elles donnent naissance à des chenilles de quelques millimètres qui aprés différentes mues mesure 40 mm de long en fin de stade larvaire. Les chenilles tissent un près-nid de soie et commencent à manger les aiguilles des pins  (les chenilles mues 5 fois).

Comment vit-elle ?

En hiver, celles-ci forment un nid plus imposant construit côté sud pour profiter des rayons du soleil. Elles en sortent la nuit en procession pour aller s'alimenter.

Au printemps elles quittent leur nid, pour s'enfuir dans le sol, chaques chenilles tissera un cocon individuel ou la transformation en chrysalide puis en papillon.

Tout au long de leur vie, elles resteront groupées pour survivre. Aux premiers froids, le nid d’hiver, des bourses de soie épaisses servant de véritable radiateur solaire sont alors visibles et deviennent le signe distinctif de leur présence…

De sa naissance et jusqu’au dernier stade larvaire, la processionnaire du pin est particulièrement défoliatrice de son hôte, dont elle ralentit la croissance.

Une défiolation totale ne provoque pas la mortalité des arbres, elle entraîne une perte de production. Les rabres récupèrent après quelques années.

 Quels sont ses dégâts ?

La processionnaire du pin possède des milliers de poils urticants qu’elle va projeter en cas de danger ou de stress. Ils sont dangereux pour les humains et tout particulièrement pour les enfants (allergies, oedèmes, problèmes oculaires).

Elle est aussi virulente sur les animaux domestiques auxquels elle cause de graves atteintes (nécrose de la langue, cécité, mort par ingestion).

Les zones urbaines et péri-urbaines infectées sont donc considérées comme des zones à risque dont les collectivités ont pris la mesure.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La société

Nos certifications

Contact

7 av. des Biches, Le Clos Cabertou n°2
40130 Capbreton | contact@neoprotek.fr
ou

77 route de tercis - 40100 Dax

 

05 58 74 75 27

 

 

Top